En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Toulouse > Jobs / Stages > Job d'été > Job d'été : travailler dans la caravane...

Jobs/Stages

Job d'été : travailler dans la caravane publicitaire du Tour de France

Chaque année ils veulent recommencer ! Un job étudiant de rêve qui permet de voir du pays ! Témoignages et conseils pour postuler.

stages-jobs job-d-ete Job d'été : travailler dans la caravane publicitaire du Tour de France Chaque année ils veulent recommencer ! Un job étudiant de rêve qui permet de voir du pays ! Témoignages et conseils pour postuler. tour de france, saisonnier, job ete, caravane publicitaire

Charly, 24 ans, roule en 2 CV pendant les 3 semaines du Tour !

Consultez aussi :

Chaque été, des millions d’amateurs de la petite reine l’attendent avec impatience avant le passage des cyclistes : la caravane publicitaire. Très attendue des spectateurs, elle est aussi très convoité par les étudiants, saisonniers qui rêvent chaque année d'y reparticiper pour son côté ludique et aventure.
Trois jeunes étudiants des Yvelines participent, cette année, à ce convoi de véhicules publicitaires.
Tous les trois ont déjà vécu cette expérience. Ils nous racontent leurs souvenirs durant cette pérégrination festive au travers des plus beaux paysages français.

« Je n’imaginais pas voir des paysages aussi dépaysants »


Charly, 24 ans, habitant de Chapet

Parcourir les routes du Tour au volant d’une 2 CV. C’est l’aventure dans laquelle s'est lancé Charly pour la deuxième année de suite au sein de la caravane Cochonou. Cet étudiant en biologie de 24 ans, originaire de Chapet, est parti du Mont-Saint-Michel avec la caravane du Tour. « Tous les matins, je me lève à 7 heures pour faire un peu de mécanique, vérifier les bougies et le niveau d’huile. Nous roulons avec de vraies 2 CV d’origine qui perdent parfois deux litres d’huile par étape. » Des étapes de 120 à 200 km de long que Charly parcourt en plus de cinq heures. « Les gens n’hésitent pas à traverser la route pour ramasser des objets par terre, il faut rester très vigilant. » Un travail fatiguant mais qui donne lieu à des anecdotes parfois insolites. « J’ai déjà vu des hôtesses jeter leur téléphone portable par mégarde alors qu’elles croyaient prendre un bob dans leur poche », s’amuse le jeune homme.

Mais pour Charly, le Tour a aussi été l’occasion de découvrir la beauté de son pays. « A 24 ans, je pensais avoir bien vu la France mais je n’imaginais pas que je verrais des paysages aussi dépaysants comme des lacs bleu turquoise dans le sud-ouest. » Trois semaines d’aventure que Charly veut savourer au maximum. « L’an dernier, cela m’a déstabilisé de dormir deux nuits d’affilée dans le même lit et puis j’ai eu du mal à me refaire à la direction assistée et aux freins de ma voiture. »

« La caravane, c’est comme une seconde famille »


Justine, 23 ans, habitante de Verneuil



« Je ne suis pas spécialement fan de cyclisme mais j’adore l’ambiance sur la caravane du Tour. C’est très convivial, c’est une vraie aventure pendant trois semaines. » A seulement 23 ans, cette jeune habitante de Verneuil-sur-Seine participe déjà à sa quatrième Grande Boucle en tant qu’hôtesse de distribution pour Cochonou. « On distribue des sachets de saucissons et des bobs à bord de nos 2 CV à un public très enthousiaste. »

Une aventure qui démarre en 2013 pour cette assistante chef de projet dans l’événementiel le reste de l’année. Depuis chaque année au mois de juillet, lors de ses vacances, Justine se lève à 7 heures du matin pour nettoyer les voitures, préparer et charger les paniers repas puis parcourir en six ou sept heures l’étape du jour avant le passage des coureurs. « L’ambiance dans la caravane est très bonne, on s’entend tous très bien, c’est comme une seconde famille. Le reste de l’année nous gardons contact et nous nous voyons en dehors du Tour »;, insiste la jeune femme, très discrète sur sa rémunération.

L’occasion de partager quelques souvenirs marquants. « J’ai participé pour la première fois lors de la 100 e édition. Lors de l’étape de l’Alpe d’Huez, je me suis rendu compte de la ferveur des spectateurs qui étaient sur place depuis une semaine pour pouvoir accéder avant la fermeture de la route. » Des étapes qui sont aussi l’occasion de découvrir les paysages. « Avant le Tour, je ne me rendais pas compte que la France avait des paysages aussi variés. Nous avons un très très beau pays »

« C’est ma 5e Grande Boucle »


Charlotte, 26 ans, habitante de Saint-Germain-en-Laye



Beaucoup d’amoureux de la petite reine rêvent sans doute d’être à sa place : Charlotte Daubresse aura le privilège d’être présente sur la ligne d’arrivée de chaque étape de la 103 e édition du Tour de France cycliste. Cette jeune habitante de Saint-Germain-en-Laye fait en effet partie des 600 personnes qui, chaque jour, vont animer la caravane publicitaire qui suit l’épreuve.

La jeune femme de 26 ans est chargée de distribuer des sacs cabas au nom de la marque McCain, spécialiste des produits surgelés à base de pommes de terre. « C’est ma cinquième Grande Boucle » précise cette étudiante en communication et événementiel, conquise dès sa première expérience, par « l’ambiance conviviale » qui règne sur l’épreuve mythique.

« Les journées sont longues » reconnaît cependant la jeune fille, dont les horaires de travail dépendent de celui des étapes. « C’est lors de celles de montagne que l’on côtoie le plus les coureurs », indique Charlotte, qui prévoit d’offrir près de 3 000 sacs cabas par jour. « Et à avoir autant de sourires en retour »;, savoure-t-elle.

En dehors de cette activité estivale, la jeune étudiante, qui était déjà hôtesse lors des internationaux de tennis de Roland-Garros, pratique le tennis, et « adore » les sorties culturelles, seule ou entre amis. « Et jamais sans mon sac McCain, pour avoir toujours la frite », sourit-elle.

Témoignages 2017 :


Sylvia, 37 ans, est originaire de Suresnes. Cela fait sept ans qu’elle sillonne le Tour avec la caravane Carrefour. « Animatrice micro, distributrice… J’ai fait tous les postes ! » raconte la jeune femme, convertie à l’ambiance « festive et agréable » du Tour. Cette année, elle est chargée de distribuer de main en main des bons de réduction au départ et à l’arrivée de chaque étape. Avis aux passionnésqui voudrait tenter l’aventure, c’est du boulot. « On se lève à 4 ou 5 heures chaque jour pour finir vers 23 h 30, explique Sylvia. Sur des étapes plus cools, on peut se lever à 7 heures : une grasse matinée ! »

Même constat pour Gabriel, fraîchement débarqué sur la caravane, qui anime un stand pour la marque automobile Skoda. « Au début, c’est rude, explique cet habitant de Colombes de 21 ans. Mais ça nous fait voir du pays. Je n’avais jamais vu les Alpes en été (NDLR : la 18 e étape du Tour). » L’équipe est composée de jeunes de 18 à 28 ans. « C’est comme une famille », se réjouit le jeune homme qui ne regrette pas son choix de job d’été. Pas besoin d’être fan de cyclisme par ailleurs pour vivre la course de l’intérieur. « J’ai regardé une ou deux fois le Tour à la télé, concède Gabriel, étudiant en école de commerce. En vrai, c’est tellement impressionnant ! En Belgique, j’ai été surpris par la foule que la course pouvait mobiliser. »

Sylvia, elle, note une baisse d’intérêt pour le rapport humain pendant la course. « J’ai connu mieux comme atmosphère. Aujourd’hui, la caravane est devenue une machine à goodies, regrette-t-elle. On a moins de temps pour parler avec les gens. »

Recrutement : comment participer à la caravane ?


Attention. La demande dépasse largement l'offre, il faut s'y prendre très à l'avance. Beaucoup de type de métiers sont représentés, toujours sur la route : le permis B ou C est un gros plus.
Les postes proposés : Chauffeurs, caravaniers, hôtesses, animateurs, comédiens et bagagistes et chauffeurs poids lourds côté logistique, gestion des invités VIP.
Dates pour postuler : il faut s'y prendre longtemps à l'avance, à partir de septembre et jusqu’à fin février.
Les entreprises à contacter : ASO (organisateur du Tour), et les agences d'événementiels en charge du recrutement pour les marques : Panenka, Alentours, Ideactif, Newsport

Vidéo. La caravane du Tour de France reste silencieuse en hommage à Nice




Consultez aussi :

Job d'été : Conseils et offres pour décrocher votre job d'été.
Roland-Garros - « Un super plan » comme job étudiant
Un job d'été à l'étranger c'est possible : comment allier l'utile à l'agréable
Job étudiant : toutes les offres de jobs pour compléter vos revenus pendant l'année


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

LE PARISIEN
26.07.2017

Retour au dossier Job d'été
Job d'été : Job d'été : travailler dans la caravane publicitaire du Tour de France
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Job d'été : consultez aussi...

orientation
Job d'été : profitez des forums emploi dans toute la France

Job d'été : profitez des forums emploi dans toute la France

Le CIDJ organise une journée spéciale dédiée au job d'été le 14 mars prochain. Envie de travailler chez Monoprix, Tie Rack ou dans un magasin Eric Bompard, entre autres ? Ou au moins de voir comment cela se passe ?

Job étudiant : le Parc Astérix recrute 1 000 saisonniers

Job étudiant : le Parc Astérix recrute 1 000 saisonniers

Animations, restauration, vente, hôtellerie… Le parc Astérix recrute pour la saison qui débute le 1er avril. 1000 saisonniers au Parc Astérix, par Toutatis !

Job d'été

Job d'été

Profitez de l'été pour gagner de l'argent pour vous financer vos études, votre logement ou des futures vacances ! Conseils et offres pour décrocher votre job d'été et connaitre le cadre juridique pour travailler dans de bonnes conditions.

Job d'été : la course aux saisonniers bat son plein

Job d'été : la course aux saisonniers bat son plein

Jusqu’en octobre, des milliers de postes sont proposés. Mais chaque acteur du secteur a sa méthode pour capter et fidéliser les meilleurs profils… les entreprises et métiers qui recrutent.

Un job d'été à l'étranger c'est possible : comment allier l'utile à l'agréable

Un job d'été à l'étranger c'est possible : comment allier l'utile à l'agréable

Le job d'été à l’étranger est le bon plan pour valoriser votre cv, perfectionner une langue étrangère et mettre à profit votre temps libre.

Un job d'été de rêve : cet été faites le tour du monde tous frais payés

Un job d'été de rêve : cet été faites le tour du monde tous frais payés

Signer un CDD pour faire le tour du monde chez l’habitant : c’est ce que propose BedyCasa, une société de Montpellier devenue la première agence de réservation de logement chez les particuliers.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.