OrientationFormationMasters

MBA : du diplôme à l'embauche

Mastère ou MBA en poche, les jeunes diplômés se lancent sur le marché de l'emploi, impatients de mettre en application ce qu'ils ont appris et de démontrer leur valeur professionnelle. Si la plupart d'entre eux sont à l'orée de leur carrière, d'autres étudiants sont des professionnels qui se réorientent vers un autre secteur. « Il s'agit de démissionnaires dans une logique de changement, de rupture, qui ont choisi un MBA full-time », précise Valérie Gauthier, directrice déléguée du MBA HEC.

Qu'il s'agisse d'un premier job ou d'une évolution professionnelle, la recherche d'un emploi se prépare minutieusement. Pour un tiers des diplômés, les choses sont facilitées : ils sont embauchés par l'entreprise dans laquelle ils ont suivi leur stage de fin d'études. Chaque année, 4 000 à 4 500 personnes tentent leur chance à l'étranger, profitant de la forte demande de diplômés MBA sur le marché européen. Reste une moitié de diplômés, désireux de faire lemeilleur choix.
Entre toutes les options possibles, laquelle retenir ? Comment se faire remarquer par les recruteurs et valoriser au mieux son diplôme ?

N'ATTENDEZ PAS LA FIN DE LA FORMATION

Malgré le contexte économique difficile, l'enquête 2009 de la Conférence des grandes écoles (CGE) confirme les très bonnes conditions d'insertion. 61 % des étudiants ont trouvé un emploi avant le diplôme, et deux mois après la fin des études, le taux d'emploi monte à 82 %, la plupart du temps en CDI. Pour les formations les mieux cotées, ce sont souvent deux à trois offres d'emploi qui sont proposées. Les possibilités sont donc nombreuses, raison de plus pour préparer au mieux son insertion professionnelle, en restant maître du jeu. Dans toutes les écoles de commerce, les formations spécialisées sont construites en lien avec des entreprises du secteur. « Ce sont nos premiers clients, confirme Jacques Tournut, directeur de programmes MBA à l'ESC Toulouse. Ils nous aident à améliorer les programmes et interviennent par le biais d'enseignants professionnels, ce qui est un ?plus? indéniable pour l'insertion professionnelle des étudiants. » Il est donc important de se rapprocher des entreprises au cours du cursus, de semontrer curieux, de nouer des contacts et de poser des questions aux enseignants et aux personnes rencontrées en stage. Cette "enquête" vous rendra d'autant plus crédible auprès des recruteurs des entreprises visées.
Il est également judicieux de se renseigner précisément sur les secteurs qui recrutent. Trois domaines restent les plus gros demandeurs de diplômés : bureaux d'études et sociétés de conseil, finance/banque/assurance, et commerce/distribution. On note néanmoins un infléchissement au profit d'autres secteurs, comme les industries chimiques et pharmaceutiques, le tourisme et les loisirs, les technologies de l'information.

LA FORCE DU RÉSEAU

Plusieurs moyens existent pour optimiser son insertion professionnelle.Même si vous avez des réticences à ?vous vendre?, une démarche active est indispensable pour avoir le choix. Les relations personnelles, les réseaux d'anciens élèves, les annonces parues dans la presse, les forums de recrutement et les services emploi des écoles sont autant de pistes à explorer. D'une façon générale, il faut développer un réseau et l'entretenir, depuis le stage de fin d'études. À cette occasion, comportez-vous comme un véritable collaborateur de l'entreprise, faites vos preuves et entretenez de bonnes relations avec vos collègues. Si le stage ne débouche pas sur un emploi, les personnes avec qui vous avez travaillé peuvent penser à vous pour d'autres postes. Votre réseau, ce sont aussi les étudiants de votre promotion, les anciens élèves, tous les professionnels rencontrés à l'école et en stage : autant de personnes qui sont force de proposition. Pour Annabel Bismuth, directrice des MBA de l'ESG, « les MBA sectoriels sont particulièrement bien adaptés au networking. Deux tiers des enseignants sont des professionnels, un point très important pour créer son réseau et faciliter son insertion professionnelle. »

DES OUTILS ONLINE EFFICACES

Les candidatures spontanées ne sont pas à négliger, car elles sont à l'origine de 10 % des emplois. D'après l'enquête 2009 de laCGE, une tendance lourde concerne le recrutement via Internet, devenu l'un des principaux vecteurs d'insertion. Les sites d'emploi, dont l'APEC, et les sites des entreprises permettent d'ailleurs à 25 % des diplômés de trouver un emploi. Pour cibler certaines entreprises, rien ne vaut une analyse approfondie du site Internet, souvent très riche : produits et services proposés, projets en cours, organigrammes. Lorsque les sites proposent un espace dédié aux embauches, ils précisent également les processus de recrutement et les profils recherchés. Indispensable pour adapter la lettre de motivation et améliorer son impact. Plusieurs outils online peuvent également se révèler utiles aux candidats. Les sites de réseaux professionnels, comme Viadeo ou Linkedin, participent au développement du réseau par des mises en contact et des échanges. Les forums de discussion permettent de s'informer sur les entreprises, de façon précise : les conditions de travail, les avantages et inconvénients en politique RH, les besoins d'embauche. Une source efficace, à condition de ne pas prendre tout message pour argent comptant et de croiser les informations. Dernier outil online en forte hausse : les chats organisés par les entreprises, qui permettent un contact direct avec des responsables RH. Avec ces quelques méthodes et une bonne dose de motivation, toutes les portes vous sont ouvertes !

G.M.

Article paru dans le Parisien Eco du Lundi 7 Décembre 2009

Retour au dossier Masters
Masters : MBA : du diplôme à l'embauche

Masters : consultez aussi...

Orientation. Tentés de poursuivre vos études après un Bachelor ?

Orientation. Tentés de poursuivre vos études après un Bachelor ?

Tendance. Encore un effet du Covid : les diplômés de bachelor repoussent leur entrée dans la vie active, en signant pour deux ans de plus.

Mastère spécialisé. Un bac+5 pour s'orienter vers les métiers du cheval

Mastère spécialisé. Un bac+5 pour s'orienter vers les métiers du cheval

« La filière équine tient bon ». 3 questions à Xavier Philippe, Directeur du MS Sciences et Management de la filière équine, EM Normandie.

Mastère spécialisé. « Le format distanciel est synonyme de nouvelles perspectives »

Mastère spécialisé. « Le format distanciel est synonyme de nouvelles perspectives »

3 questions à Dominique Mear, Directeur commercial France de Brest Business school

Master, MSc, MBA... un diplôme Bac+5 : pour quoi faire ?

Master, MSc, MBA... un diplôme Bac+5 : pour quoi faire ?

Viser un diplôme bac +5, c’est donner un cap à sa future carrière. Selon votre profil, voici trois bonnes raisons de continuer deux ans de plus.

Doctorat. Après un Master : avez-vous pensé à la recherche ?

Doctorat. Après un Master : avez-vous pensé à la recherche ?

Débats et polémiques ont fait de la recherche l’une des stars de 2020. Pourtant, peu d’étudiants se tournent vers cette solution déjà professionnelle.

Masters, MBA, Mastères, MSc... les solutions anti-crise

Masters, MBA, Mastères, MSc... les solutions anti-crise

Notre dossier spécial Bac+5 à l'heure de la crise du Covid-19 : les tendances et adaptation des programmes - Dossier spécial ce mardi 1er décembre 2020.


Ecoles à la Une

CFA ACE
Le CFA ACE accueille chaque année 1000 jeunes pour les préparer efficacement...
EDC Paris Business School
EDC Paris Business School est une grande école de commerce et management...
EM Normandie
Créée en 1871 au Havre, l’EM Normandie est l'une des plus anciennes écoles...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Dernières Offres publiées

Les dernières offres de stages et alternance (Occitanie)

offre Alternance Apprenti Acheteur H/F

Apprenti Acheteur H/F

Alternance
Entreprise : SPIE Industrie & Tertiaire - division Tertiaire (Toulouse - 31)
offre Stage Chargé de Recrutement H/F

Chargé de Recrutement H/F

Stage
Entreprise : ACCA Professionnels (Toulouse - 31)

Toutes les offres : stages, alternance, cdd, cdi...